Acerca de

Table de massage

Massage viscéral

LE VENTRE : LE SIÈGE DE NOS EMOTIONS

La thérapie viscérale est primordiale : 40 % des maux de dos, des névralgies et des tendinites sont dues aux viscères. Elle soigne les problèmes à la racine : douleurs musculaires, tendineuses, articulaires, fatigue, migraines, troubles nerveux, stress, digestion laborieuse, constipation, ballonnements, crise de foie, hernie hiatale, asthme, problèmes ORL, oppression thoracique, calculs, infections urinaires, descentes d’organes, etc...

Les manipulations viscérales sont très douces. Par des tests manuels, le thérapeute recherche les tensions anormales des fascias et des ligaments qui « accrochent » les viscères à l’appareil squeletto- musculaire. Le thérapeute, avant de traiter un viscère utilise des tests spécifiques. Ils permettent de tester les axes et les amplitudes de motilité des viscères ainsi que leur mobilité.

OBJECTIFS

  • Lever les blocages pour améliorer la circulation de l’énergie vitale (le Chi), procure une profonde détente, un relâchement puissant des tissus, des muscles, des organes et des viscères

  • Harmoniser les émotions, dénoue les émotions enfouies ou bloquées pour les remettre en circulation, permet leur libération vers les portes de sortie

  • Utiliser la respiration pour nourrir et stimuler les organes – pour débloquer des émotions anciennes ou traumatisantes pour saluer certains maux tels que l’endométriose – pour rester présent et attentif à vos sensations et mieux décrypter les sensations ressenties

  • Soulager les problèmes : digestion, constipation, diarrhée, crampes abdominales et les points douloureux sur le plexus.

     

TECHNIQUES

  • Balayages

  • Touchers légers

  • Touchers profonds

  • Etirements de la main

  • Tranchant de la main

  • Pétrissage

 

CERTAINS LIENS

  • Les reins partagent leur territoire avec le muscle psoas, ainsi si les tissus qui les entoure manquent de souplesse et sont entravés dans leur mouvement, cela peut entrainer des raideurs musculaires. Les peurs, les phobies et les traumatismes se cachent dans les reins

  • Connections entre le foie et le nerf sciatique, colère et frustration

  • Rumination mentale prend refuge dans la rate et l’estomac

  • Tristesse et dépression sont nichées dans le poumon